Feeds:
Articles
Commentaires

Pour cette recette très simple mais terriblement bonne, la qualité des produits est indispensable. Pour la burrata je la prends chez le traiteur italien au lait de bufflonne (c’est assez cher !!!) ou à défaut chez Carrefour de la marque l’Italie des fromages au lait de vache ! Vous pouvez aussi utiliser une bonne mozzarelle. Une bonne huile d’olive fruitée, des petits pois extra frais et le tour est joué !

Ingrédients :  Pour 2 personnes

  • 1 burrata de 250 gr (égouttée)
  • 250 gr de petits pois frais à écosser
  • 25 gr de noisettes entières
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre
  • Tomates confites et feuilles de basilic pour la présentation

Ecosser les petits pois et les blanchir 3/4 mn dans de l’eau bouillante salée. Les plonger ensuite dans un bain d’eau glacé pour conserver leur belle couleur verte. Dans une poêle chaude, torréfier les noisettes puis les concasser grossièrement. Poser la burrata dans une belle assiette de présentation, l’inciser en 4, répartir les petits pois, les noisettes et arroser d’huile d’olive. Saler et poivrer, parsemer de basilic et poser quelques pétales de tomates confites.

Publicités

De petits biscuits italiens aux amandes très croquants, délicieux pour accompagner un thé ou d’un café. Je les parfume aux zestes d’orange et j’utilise des amandes entières, non mondées, car la peau apporte du goût. On peut réaliser ces biscotti avec un mélange d’amandes et de noisettes, ou d’amandes et de pistaches, ou les trois mais le plus important c’est de choisir des fruits secs de très bonne qualité !  Le plus difficile dans cette recette c’est de couper les biscuits après la première cuisson, il faut utiliser un grand couteau bien affuté.

 

Ingrédients : Pour une trentaine de biscuits

  • 290 gr de farine type 55
  • 140 gr de sucre semoule
  • 3 oeufs  (2 oeufs entiers pour la pâte et un blanc pour badigeonner)
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 50 gr d’huile neutre (pépins de raisin ou tournesol)
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • le zeste d’une petite orange bio
  • 1 pincée de sel
  • 200 gr d’amandes bio non mondées

Préchauffer le four à 210° chaleur tournante. Dans le bol du robot, blanchir les oeufs entiers avec le sucre et le sucre vanillé. Ajouter la pincée de sel et les zestes d’orange. Ajouter ensuite l’huile doucement en fouettant comme pour une mayonnaise. Le reste de la recette doit se faire à la cuillère en bois. Mélanger délicatement les amandes entières. Tamiser la farine et la levure, l’incorporer rapidement à la préparation, attention à ne pas trop travailler la pâte. Partager la pâte en 3 et façonner des boudins de pâte de 5/6cm de large et 40cm de long environ et les déposer sur une plaque métallique recouverte d’un papier sulfurisé légèrement fariné. Fouetter le blanc d’oeuf et badigeonner les boudins avec un pinceau. Baisser le four à 180° et enfourner pour 25mn. Déposer les boudins cuits sur une planche, laisser refroidir 5mn puis couper des  tronçons d’1cm en biseau. Reposer les biscuits coupés à plat sur la plaque et remettre au four pour 10/15mn. Laisser refroidir sur une grille, et déguster ces biscuits après 24h de repos ils seront bien meilleurs ! Vous pouvez les conserver 3 semaines dans une boite métallique.

 

Une nouvelle recette de risotto, idéale par ces températures hivernales , la douceur du potimarron mariée à la chaleur du chorizo, un vrai délice !!! Le risotto est vraiment un de mes plats préférés, un plat complet pas si difficile que ça à réaliser ! Il faut juste une bonne casserole à fond épais, un bon riz (j’utilise le Gallo spécial risotto) et un peu de temps !

IMG_1237 (1)

Ingrédients : 4 personnes

  • 250 gr de riz carnaroli
  • 200 gr de potimarron
  • 200 gr chorizo
  • 1 petit oignon Roscoff
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 10 cl de vin blanc sec
  • 75 cl de bouillon de volaille
  • 1 grosse cuillère à soupe de crème fraîche
  • 80 gr de parmesan râpé et des copeaux 
  • Sel, poivre

Préparer 75cl de  bouillon de volaille.  Laver et couper le potimarron en dés sans l’éplucher, le faire revenir dans une poêle avec un filet d’huile d’olive, le laisser cuire à feu doux , ajouter un peu d’eau en cours de cuisson si necessaire. Le potimarron doit être juste cuit encore un peu ferme ! Couper le chorizo en dés et l’ajouter au potimarron en fin de cuisson.

Dans une sauteuse à fond épais, faire chauffer l’huile d’olive, ajouter l’oignon ciselé, laisser revenir à feu doux 3 mn. Verser le riz et mélanger 2 mn à feu moyen jusqu’à ce qu’il soit translucide, mouiller avec les 10 cl de vin blanc. Lorsque le vin est totalement évaporé, ajouter une louche de bouillon de volaille. Bien mélanger et continuer à ajouter le bouillon chaud au fur et à mesure qu’il est absorbé en le remuant constamment. Lorsque le riz est cuit, cela prend environ 20 mn (il doit être crémeux) saler et poivrer, ajouter la crème, le parmesan râpé et les dès potimarron/chorizo, mélanger délicatement, couvrir pendant 2/3 mn. Servir bien chaud avec de beaux copeaux de parmesan frais !

Pour le petit déjeuner ou le gouter, des baguettes viennoises bien moelleuses aux pépites de chocolat bien sur ! A faire aussi en version pain au lait avec du sucre perlé ! Pour la farine, j’utilise de la farine bio T55 mais le mieux c’est la farine T45 de force, dite de gruau, elle favorise la pousse mais contient plus de gluten ! Pour la levure, favoriser le levure de boulanger fraiche à la levure sèche pour l’obtention des brioches aux mies plus moelleuses et aériennes.

IMG_1180

Ingrédients : Pour 3 baguettes 

  • 500 gr de farine bio type 55
  • 250 gr de lait
  • 15 gr de levure fraîche
  • 10 gr de sel fin
  • 100 gr de beurre doux
  • 60 gr de sucre semoule 
  • 150 gr de pépites de chocolat noir
  • 2 oeufs,  1 pour la pâte,  l’autre pour la dorure

 

Délayer la levure dans 250 g de lait tiède, mélanger et laisser reposer 15 min. Mélanger la farine avec le sucre et le sel puis ajouter la levure délayée avec le lait et l’œuf battu. Pétrir avec le crochet à faible puissance, arrêter le robot lorsque la pâte se décolle de la cuve. Ajouter le beurre mou (à température ambiante) coupé en petits morceaux, puis pétrir à nouveau à faible puissance pendant 10/15 min. La pâte doit se décoller de la paroi de la cuve. Mettre la pâte dans un grand saladier,  la recouvrir d’un linge propre et laisser lever pendant environ 1h. Dégazer la pâte à l’aide de votre poing, la remettre 20 min au frigo afin de faciliter le façonnage.

Diviser la pâte en 3 morceaux. Aplatir un pâton y déposer uniformément 1/3 des pépites de chocolat, rouler la pâte sur elle même pour former un boudin et  façonner en forme de baguette. Dorer avec l’œuf battu (conserver l’œuf au frais). Laisser à nouveau lever les baguettes pendant environ 1 h. Dorer à nouveau les baguettes avec l’œuf, tailler des entailles à l’aide de ciseau.

Enfourner dans un four préchauffé à 180 °C pendant environ 15 /20 min (bien surveiller car elles colorent rapidement). Laisser refroidir sur une grille et les conserver dans un linge propre.

 

Une tarte toute simple, pleine de goût et de légèreté ! Vous verrez dans cette recette tout doit être « fin », la pâte feuilletée bien étalée, mais aussi les rondelles de courgettes, la couche de pesto (maison de préférence) ! En plat unique elle ne se mange qu’à deux ! Vous pouvez remplacer le fromage de chèvre par du parmesan râpé et rajouter quelques pignons de pins torréfiés c’est très bon aussi !

Je pense que c’est une recette à tester aussi en minis tartelettes de 4/5cm pour l’apéro, avec un bon rosé bien frais !

FullSizeRender

Ingrédients : 

  • 1 Pâte feuilletée toute prête 
  • 3 petites courgettes 
  • 2 cuillères à soupe de pesto vert
  • 1 crottin de chèvre sec 
  • Sel, poivre, thym

Préchauffer le four à 180°. Dérouler la pâte feuilletée sur une plaque de four , la piquer à la fourchette. Etaler finement le pesto vert. Laver et couper les courgettes en rondelles fines à la mandoline, les déposer sur la pâte feuilletée en rosace, saler, poivrer. Passer le chèvre à la râpe à gros trous (ou l’émietter finement au couteau) parsemer sur les courgettes ajouter quelques pluches de thym avant d’enfourner pour 20/25mn.

          C’est la pleine saison des tomates de pleins champs gorgées de soleil, idéales pour les tomates farcies. Je les choisis pas trop grosses, je préfère en faire plus ! Pour la viande, mon charcutier fait une très bonne saucisse au couteau au piment d’Espelette sinon choisir une bonne chair à saucisse que vous assaisonnez vous même. J’aime apporter à mes tomates une petit parfum « du sud » donc j’y ajoute des poivrons confits et de la coriandre. Si vous avez un reste de ratatouille c’est pas mal non plus et cet ajout de légumes permet aussi de mettre un peu moins de viande ! Pour éviter que les tomates ne rendent trop de jus je mets aussi un peu de riz dans la farce. A faire sans modération, les tomates farcies une fois cuites peuvent être congelées et ressorties en hiver !

Ingrédients : Pour 6 tomates

  • 6  tomates
  • 300 gr de saucisse au couteau au piment d’espelette à défaut de la chair à saucisse
  • 1/2  poivron jaune et 1/2 poivron rouge
  • 2 cuillères à soupe de riz
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon
  • 1/2 bouquet de  coriandre
  • 2 cuillères à soupe de chapelure
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive

 

Laver et couper les poivrons en deux, les faire griller sous le grill du four, retirer ensuite la peau noircie et couper la chair en petits dés. Emincer l’oignon et le faire revenir dans une poêle avec de l’huile d’olive, jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Laver et évider les tomates, saler l’intérieur et les retourner sur une grille, garder les chapeaux.

Préchauffer le four à 180°. Dans un saladier couper la chair des tomates, y ajouter l’ail écrasé, les oignons cuits, les dés de poivrons, saler et poivrer ( légèrement à cause du piment d’Espelette de la saucisse). Retirer la viande du boyau et bien la mélanger à la préparation, ajouter le riz et la coriandre ciselée. Mettre cette farce dans les tomates bien généreusement, et les placer dans un plat à four. Saupoudrer le dessus de chapelure et d’un filet d’huile d’olive. Enfourner pour 50mn, à mi cuisson je met les petits chapeaux, ils ne sont pas trop cuits comme cela !

Voici une recette très estivale trouvée sur le site « Un déjeuner de soleil », recette super facile qui sent bon les vacances.  C’est la pleine saison des sardines, les choisir pas trop grosses et bien brillantes. Ne pas hésiter à demander à votre poissonnier de vous les préparer en filet, sinon c’est un peu de boulot ! Le mélange des saveurs est juste exceptionnel : la sardine à la chair fine et délicate associée au thym, à la menthe, au basilic et à la feta ! Il faut choisir une très bonne feta : j’ai la chance d’avoir sur le marché de Nogent sur Marne un très bon grec qui fait une feta traditionnelle au lait de brebis ! 

FullSizeRender

Ingrédients pour 4 personnes

  • 600 /700 gr de sardines en filet 
  • 200 gr de feta grecque
  • 12 tomates cerises
  • 2 belles tranches de pain de campagne
  • 2 gousses d’ail
  • 2 branches de thym
  • 8 belles feuilles de menthe, 8 belles feuilles de basilic
  • Sel poivre
  • Huile d’olive

Préchauffer le four à 200°. Éplucher et couper finement (ou les passer au presse-ail) les deux gousses d’ail. Nettoyer et bien sécher les filets de sardines. Huiler un plat allant au four. Disposer la moitié des filets de sardines (côté chair sur le dessus), saler légèrement et poivrer. Parsemer la moitié de l’ail sur les sardines, puis émietter la moitié de la feta, disposer les tomates cerises coupées en deux. Parsemer de thym et ciseler la moitié du basilic et de la menthe, poivrer et mettre un petit filet d’huile d’olive. Recouvrir avec les autres filets de sardines (côté peau sur le dessus), saler légèrement, poivrer. Mettre le reste de l ‘ail, de thym, de menthe et de basilic. Retirer la croûte du pain et le couper en cubes, les disposer sur le dessus, émietter le reste de feta et mettre un filet d’huile d’olive. Mettre au four pour 20mn. Servir accompagné d’un mesclun avec des  tomates cerises, des olives noires et de la feta.

%d blogueurs aiment cette page :